Couple avec probleme secheresse vaginale

Règler votre problème de sécheresse vaginale

Trouble connu par une femme sur deux en moyenne, la sécheresse vaginale peut devenir invivable. Bien qu’étant l’un des premiers symptômes de la ménopause, la sécheresse vaginale peut se manifester chez des femmes plus jeunes, pouvant être due à des causes diverses : états de stress, un déséquilibre hormonal, une infection, ou des effets secondaires d’un médicament. Quoi qu’il en soit, grâce à des remèdes tout simples et naturels, il est facile de remédier à ce trouble de la sexualité.

Qu’est-ce que la sécheresse vaginale ?

Lors des rapports sexuels, la pénétration est facilitée grâce à la lubrification du vagin, marquant généralement la stimulation sexuelle chez la femme. C’est donc la lubrification qui donne son élasticité au sexe féminin, humidifiant la zone afin de faciliter les rapports sexuels. Quand la lubrification naturelle en vient donc à être insuffisante ou même manquante, on parle de sécheresse vaginale, c’est l’opposé des femmes fontaines. La pénétration devient alors difficile et les rapports sexuels douloureux.

À quoi est-ce dû ?

La sécheresse vaginale peut être due à différents facteurs : des causes hormonales, psychologiques ou médicamenteuses. La cause hormonale la plus probable d’une sécheresse vaginale est la diminution dans la production des œstrogènes. Ce déséquilibre est fréquent au cours de la ménopause même si certaines modifications de l’équilibre hormonal peuvent en être la cause. Ainsi la grossesse, l’allaitement, et certains troubles ovariens sont des facteurs possibles de la sécheresse vaginale.
D’un autre côté, une mauvaise hygiène de vie peut également provoquer la sécheresse vaginale : une mauvaise hygiène intime, la consommation d’alcool et de tabac. D’autres facteurs psychologiques comme le stress ou la fatigue et même le comportement sexuel de la femme sont des causes non négligeables d’une sécheresse vaginale.

Comment remédier à une sécheresse vaginale ?

La première erreur à éviter face à une sécheresse vaginale est de paniquer. La pratique du tantra peut être un bon exercice pour retrouver le flux naturel.Telle que définie, la sécheresse vaginale est la conséquence de troubles d’ordre psychologique, médicamenteux ou liés à l’hygiène de vie. Par conséquent, des conseils simples vous permettront de vous en débarrasser. Pour commencer, il est important de mettre l’accent sur les préliminaires avant toute pénétration. En effet, pour optimiser la lubrification naturelle, les préliminaires doivent se faire sur la durée et avec douceur. Quant à l’utilisation des gels lubrifiants, mieux vaut prendre quelques précautions. En effet, si certains sont efficaces contre le déséquilibre de la lubrification naturelle, d’autres sont par contre à proscrire. Il faut par conséquent préférer les gels contenant de l’acide hyaluronique, de la vitamine PP ou du glycérol et ceux à base d’eau ou de silicone. Du point de vue de l’hygiène intime, il est préférable de ne pas dépasser deux toilettes intimes par jour, afin de ne pas déséquilibrer la flore vaginale. Autre conseil mesdames, évitez d’être stressée à la perspective d’un rapport sexuel. Si vous avez des appréhensions concernant l’acte, parlez-en avec votre partenaire pour dissiper vos inquiétudes. La régularité des rapports sexuels est aussi un bon moyen d’augmenter la lubrification naturelle du vagin, grâce aux protéines et substances grasses contenues dans le liquide séminal masculin qui nourrissent les tissus vulvaires et vaginaux.

Vous pouvez aussi consulter notre autre article sur les fuites urinaires qui peuvent être une vraie galère.

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.