Poker et addiction

Se rendre compte de son addiction aux jeux d’argent

L’addiction au jeu est un mal qui touche un grand nombre de joueurs (environ 600 000 en France) dont la plupart ne se rendent pas toujours compte de la dépendance qu’ils sont en train de développer. Différents facteurs contribuent au développement d’un comportement dépendant vis-à-vis du jeu et servent de critères sur lesquels se baser les spécialistes pour détecter une addiction aux jeux de hasard. Nous avons d’ailleurs rédiger il y a quelques semaines de cela un article des 3 signes qui montrent que vous êtes accro aux jeux d’argent, aller donc le consulter si vous doutez encore.

Les facteurs mis en cause

Le développement d’une addiction aux jeux de hasard est généralement le résultat de l’interaction de plusieurs facteurs, notamment l’illusion d’avoir une prise sur le hasard, l’attirance du gain, la fièvre du jeu et la conviction que la chance va tourner. S’il y a un des éléments sur lesquels l’homme en général n’a aucun pouvoir, c’est bien le hasard. Et pourtant, les joueurs de jeux de hasard pensent souvent pouvoir maîtriser tous les aspects du jeu grâce à leur intelligence et parfois avec de l’habileté, ce qui est totalement irréel. Généralement, les premières fois qu’on essaie un jeu, on y gagne parfois des sommes importantes. Cette « chance du débutant » entraîne chez certains un goût incontrôlé pour le gain qui les amène à jouer toujours plus dans le but de gagner même s’ils accumulent plusieurs pertes par la suite. Ainsi, malgré les échecs en série, le joueur continue à s’adonner au jeu, considérant cette activité comme étant la seule façon de s’offrir un mieux-être. La personne entre ainsi dans un tourbillon dont il aura du mal à se sortir.

Les signes de l’addiction

Les spécialistes ont déterminé une durée au-delà de laquelle un joueur est considéré comme addict aux jeux de hasard. Ainsi un joueur qui reste plus de 6 minutes d’affilée devant un jeu de hasard quotidiennement, que ce soit dans un casino terrestre ou en ligne est considéré comme dépendant au jeu. Le phénomène est souvent anodin au début. Le joueur s’initie d’abord aux règles du jeu et acquiert progressivement de l’expérience, ce qui lui permet de gagner les premières fois. Peu à peu, il n’a plus de vie sociale, il s’isole par rapport à son entourage, pour s’enfermer exclusivement dans son monde de jeu. Il montre une perturbation sur les plans affectif et intellectuel, ne trouvant plus aucun intérêt à une autre activité que le jeu. Le gain que le jeu est supposé lui procurer devient son unique source de motivation, au point où il oublie même certains gestes de la vie quotidienne. Ainsi, le joueur indépendant ne s’alimente plus, il oublie de faire sa toilette, il ne s’investit plus dans des activités avec ses proches. L’addiction au jeu peut même aller jusqu’à causer des troubles du sommeil, le jeu devient alors le seul refuge où le joueur trouve son bien-être. Il est même prêt à vendre des objets chers, commettre un acte illégal ou emprunter de l’argent pour financer ses parties. Le joueur addict devient peu soucieux du bien-être de sa famille et de son propre bien-être au profit du jeu. Il peut même aller jusqu’à penser à se faire mal ou à se suicider après une partie de poker.
Source : Doctissimo.fr et jeuxcasino.com

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.