Archives de catégorie : addictions

L’aide des proches pour lutter contre une addiction

Que ce soit, l’alcool, l’héroïne, la nicotine ou le jeu, toutes sont des formes d’addiction. Ces formes ont des points communs non négligeables : l’objet de l’addiction est consommé beaucoup plus par besoin que par plaisir, elle cause une perte de contrôle de soi, elle éloigne de la réalité et le sujet est totalement emporté dans son mauvais comportement. L’addiction qui nous intéresse ici, c’est celle des jeux d’argent. Souvent il est compliqué de se rendre compte de son addiction sans l’aide d’une personne extérieure.

Les différentes étapes d’une addiction pathologique

Dans l’ICD-10, la classification internationale des maladies, le jeu pathologique est défini comme « besoin durable, répété et croissant de pratiquer les jeux de hasard, et ce malgré des conséquences personnelles et sociales négatives, telles que l’endettement, l’altération des relations familiales et une stagnation de la vie professionnelle. » (Source: blog de casinofrance.org).
Lorsque les jeux d’argent ne sont plus un divertissement, ils deviennent un problème. Il faudra évaluer la gravité de la situation selon le degré de dépendance. Un ludopathe, il joue jusqu’à vider tous les sous de sa poche. Il est obsédé par le jeu et n’arrive pas à s’arrêter. Il va jusqu’à contracter des dettes pour jouer et puiser les ressources financières familiales jusqu’à épuisement. Son humeur générale se dégrade, il devient stressé, à l’insomnie. Le jeu est vécu comme une drogue ou un enfer par ses adeptes. Certains en arrivent même à faire des dépressions.

L’appui des proches

Généralement, lorsque les proches se rendent compte de l’addiction aux jeux d’argent d’un parent, il est assez tard. Le mal est déjà fait. Les dégâts sont considérables. Alors, comment faire pour l’aider ? La première étape, c’est de discuter franchement avec vos proches. Parlez leur de votre problème et dites toutes les actions que vous avez eu à poser jusque-là. Ne soyez pas restrictif. Soyez clair, honnête et responsable. Assumez vos actes commis et demandez de l’aide. Si besoin y est, demandez-leur de ne pas porter un jugement sur vous et de ne pas vous culpabiliser encore plus. Votre souhait est de vous en sortir. Soyez vrai dans ce que vous dites et ayez réellement la volonté de la faire. Il doit s’installer entre vous un climat de compréhension mutuelle pour favoriser l’aide. Cette démarche permettra à vos proches de vous orienter dans les actions à mener pour vous rendre votre indépendance. Laissez-vous aider et écouter les conseils et les solutions et restrictions qui vous seront mises en place.
Si le degré de dépendance est trop élevé, vos proches peuvent vous orienter vers des groupes de soutien.

Les autres alternatives

Il existe des groupes de parole ou des thérapeutes pour personnes malades des jeux d’argent. Il vous sera proposé des solutions concrètes pour les habitudes des jeux. Ils proposent aussi un suivi financier du ludopathe. Le traitement est basé sur un soutien psychologique pour aboutir à l’abstinence totale du joueur. C’est un problème qu’il faut prendre au sérieux et ne pas négliger. La dépendance aux jeux d’argent entraine parfois des joueurs au suicide. Le traitement doit être vraiment de taille pour éviter une rechute du patient après quelques mois ou quelques années.

Vous pouvez trouver d’autres solutions pour régler votre addiction dans cet article.